Les lépreux de La Chénale (88)

 

D’après « Le département des Vosges » – Henri Lepage – 1845

 

La Schenalle (à côté de Saint-Dié) était autrefois une léproserie.

Ces maisons, dit M. Gravier, n’étaient pas, comme leur dénomination pourrait le faire supposer, des hospices consacrés au traitement de ces maladies, mais des tombeaux où les victimes descendaient vivantes avec toutes les cérémonies et les chants funèbres qui accompagnent l’inhumation.

Les lépreux de La Chénale (88) dans Anecdotes historiques pittoresques de Lorraine Lépreux-et-sa-clochette-150x150Après l’office des morts, le patient, vêtu de la housse, robe de couleur tannée, et portant des gants de même étoffe, était armé d’une cliquette, seul moyen qui lui fût permis pour faire connaître ses besoins sans le secours de la parole. Il baisait les pieds du prêtre, entrait dans sa loge pour n’en plus sortir, et recevait une pellée de terre sur la tête.

Le prêtre accompagnait cette cérémonie d’une exhortation insérée dans tous les rituels du temps :
« Or ça, mon ami, dorénavant demourez ci en paix, en servant Dieu dévotement, et ne vous déconfortez point pour quelque paureté que vous ayens ; car vous aurez toujours part à toutes les bonnes proières, saints sacrifices et suffraiges qui se feront en l’englise ; proiez Dieu aussi dévotement qu’il vous doient graice de tout souffrir et porter patiemment ; et si ainsi faites, vous accomplirez votre purgatoire en ce monde, au partement duquel vous irez en paradis sans passer par autre purgatoire ».

Deux lépreuses qui s’étaient évadées de la Schenalle en 1321, furent arrêtées et remises au prévôt du prince, qui leur infligea la peine du fouet et les fit jeter vivantes sur le bûcher. Le chapitre de St-Dié, voyant dans cette exécution une usurpation de ses droits, excommunia le prévôt, qui fut obligé de demander pardon et de remettre au chapitre, à la place des malheureuses qui n’existaient plus, deux mannequins qui furent livrés aux flammes.

 

 

 


Répondre

clomiphenefr |
allopurinolfr |
Parler l'anglais en Martinique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Boite qui Mijote
| NON A LA MONARCHIE AU SENEG...
| Alain Daumer