La fée de l’étang de la Plaine

La fée du Parmont

D’après un article paru dans le « Bulletin de la Société philomatique vosgienne » – Année 1938

Il y avait au sommet du Parmont, à quelques kilomètres de Remiremont, un palais colossal et magnifique, habité par un peuple de géants servis par des nains.

Une fée, plus belle que le jour, vint à passer dans la région et demanda audience au roi des Géants dans son palais, dans l’espoir secret de se fiancer à celui qui, très redouté dans la chaîne des monts, était l’un des possesseurs des trésors enfermés dans les flancs du Parmont.

La Fée se présenta avec toutes ses suivantes, dans l’éclat éblouissant de ses parures de choix. Mais, malgré sa beauté et ses charmes, elle ne plut pas au chef des Géants et fut éconduite du palais somptueux dont les lambris étaient d’or et les portes de sardoine.

Désolée, la fée quitta le Parmont et s’enfuit vers l’étang de la Plaine où, de désespoir, elle se noya. On assure qu’elle revient parfois, en les nuits claires de nos hivers, et qu’elle tourmente le géant endormi. Celui-ci tressaille dans sa prison et ébranle le Parmont jusque dans ses fondations.

Au sommet du Parmont, il n’y a pas de palais magnifique. En revanche, il y a un fort que l’on peut visiter. Ce fort est en cours de restauration, par une équipe de bénévoles regroupés au sein du Comité de Sauvegarde du Fort de Parmont.

Pour de plus amples renseignements

 

clomiphenefr |
allopurinolfr |
Parler l'anglais en Martinique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Boite qui Mijote
| NON A LA MONARCHIE AU SENEG...
| Alain Daumer