Le souper de la saint Martin à Uxegney (88) au XVIe siècle

Blason UxegneyBlason Darnieulles

D’après un article paru dans « L’Esprit des Journaux » – Février 1779

Nous avons dans le voisinage d’Epinal, un village qu’on nomme Uxegney, dont le maire était anciennement tenu de donner à souper, le soir de la saint-Martin de chaque année, au seigneur d’un autre village nommé Darnieulles, et à la suite de ce seigneur.

Ce n’est point l’obligation de donner ce repas annuel que l’on regarde comme extraordinaire. Mais les anciens titres disent que dans ce repas, le maire, outre l’obligation de fournir vin blanc et clairet, et de bien traiter les chevaux du seigneur, devait encore lui représenter sa femme, la faire chanter devant lui, la faire crier, la faire rire et la faire danser, à peine de l’amende, si elle se fâchait, et de payer un couvre-chef à l’épouse dudit Seigneur de Darnieulles.

Ce n’est pas tout, à la fin du repas, le maire d’Uxegney était tenu de délivrer au seigneur un bichet d’oignons et une quarte d’huile, si sa femme ne s’était pas portée de bonne grâce aux chants, aux cris, aux ris et à la danse exigés par les titres.

Les habitans du lieu d’Uxegney se sont rédimés de cette singulière subjection, comme disent les titres, en payant vingt francs par an au seigneur de Darnieulles en son château. C’est ce que porte une transaction passée le 11 août 1595, entr’eux et messire François de Gelnoncourt, écuyer, seigneur pour-lors de Darnieulles, et rapportée dans le registre des droits de la terre de ce nom, fait par le sieur Verquelot, le 2 mars 1598.

 

clomiphenefr |
allopurinolfr |
Parler l'anglais en Martinique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Boite qui Mijote
| NON A LA MONARCHIE AU SENEG...
| Alain Daumer