Le Brut Cerise

Brut Cerise

 

Vin effervescent de type « méthode traditionnelle Rosé », élaboré à partir de vins des Côtes de Meuse, aromatisé à la cerise griotte.

Le Brut Cerise est idéal à l’apéritif et accompagnera tous vos desserts.

Adresse :
-
Domaine de Montgrignon 9 rue des vignes 55210 BILLY SOUS LES COTES

Ouverture du domaine du lundi au samedi, uniquement sur rendez-vous. 

Clin doeil L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération Clin doeil


Archive pour 28 novembre, 2010

Le Brut Mirabelle

Brut Mirabelle

 

Vin effevescent de type « méthode traditionnelle », aromatisé à la mirabelle. Mariage subtil entre les deux produits emblématiques des Côtes de Meuse.

Le Brut Mirabelle est idéal à l’apéritif et accompagnera tous vos desserts.

Adresse :
-
Domaine de Montgrignon 9 rue des vignes 55210 BILLY SOUS LES COTES

Ouverture du domaine du lundi au samedi, uniquement sur rendez-vous. 

Clin doeil L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération Clin doeil 

La confiture de groseilles de Bar-le-Duc

Confiture de groseilles de Bar-le-Duc

 

L’origine de la merveilleuse industrie de Bar-le-Duc remonte au 14ème siècle. La plus ancienne mention connue des confitures de Bar-le-Duc date de 1344 et elle est d’origine juridique. C’est à cette époque, en effet, que l’usage se répandit dans la noblesse et la bourgeoisie, lorsqu’un parti avait gagné un procès, de remercier les juges en leur présentant quelques verrines de confitures.

Depuis ces temps lointains, la fabrication n’a pas changé. Les groseilles rouges ou blanches sont épépinées à la main, à l’aide d’une plume d’oie, par des femmes très habiles. Elles sont ensuite jetées dans un sirop de sucre brûlant, procédé qui garde intacte la groseille avec toute sa saveur et sa couleur claire.

Adresse :
-
Confiture à la Lorraine 35 rue de l’étoile 55000 BAR-LE-DUC

clomiphenefr |
allopurinolfr |
Parler l'anglais en Martinique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Boite qui Mijote
| NON A LA MONARCHIE AU SENEG...
| Alain Daumer