Les cailloux de Bouzonville

Cailloux de Bouzonville

 

Une spécialité à base de pâtes de fruit ou de pâtes d’amandes, amande enrobée de chocolat et lentilles en chocolat, lisse comme un galet, colorée subtilement, croquante à souhait. Peut-être une allusion aux pierres et aux cailloux si présents dans le lit de la Nied, aux pieds de l’abbatiale…

Chaque sachet est rehaussé d’une étiquette coeur écrite à la main.

Coordonnées :

- Gourmandises 55 rue de la république 57320 BOUZONVILLE
                        
66 rue nationale 57970 YUTZ


Archive pour 21 novembre, 2010

La Wagotine

Wagotine

 

La Wagotine est une délicieuse nougatine aux amandes de qualité supérieure, faite à la main dans le plus pur respect de la tradition artisanale.

Gourmandise présentée sous la  forme de wagonnet (identique à celui que l’on utilisait autrefois dans les mines de fer de Lorraine) et garnie de chocolats, de chardons lorrains ou de mirabelles.

Coordonnées :

Confiserie Godet-Wagonnet  Boite Postale 11  57270 UCKANGE

Vente uniquement par correspondance 

Les baisers de Dagobert de Stenay

Baisers de Dagobert de Stenay

 

Il était une fois…

C’est au cours d’une partie de chasse à cheval, que Dagobert II est assassiné près d’une source, dans une forêt à quelques kilomètres de Stenay.

On peut visiter la fontaine Saint-Dagobert, mais l’on peut surtout déguster des baisers de Dagobert, une friandise à base d’un délicieux mélange de bonbon à la liqueur, de chocolat amer et de copeaux de chocolat blanc.

Adresse :
- Patisserie Michel Baumaux   4, rue de l’hôpital 55700 STENAY

Les dragées de Verdun

Dragées de Verdun

 

Il était une fois…

Les dragées ont été inventées au XIIIe siècle par un apothicaire de la ville, qui cherchait un moyen de conserver et transporter les amandes. Il eut ainsi l’idée de les enrober de sucre et de miel durcis à la cuisson. La dragée de Verdun était née.

Verdun est vraiment le berceau de la dragée et cette confiserie va se trouver mêlée à la vie de la cité en maintes occasions. Les Magistrats de la ville offraient, aux hôtes de marque et aux personnalités royales, ce succulent produit. Henri III s’en vit offrir à l’occasion de son sacre, en 1574. De passage à Verdun en 1603, Henri IV en reçut également.

Qui n’a jamais goûté cette friandise ?

Adresse

- Dragées Braquier 50, rue du Fort de Vaux  55100 VERDUN

Les macarons de Boulay

Macarons de Boulay

 

En avril 1854, Binès Lazard et son épouse Françoise, mettent un point final à leur découverte : la consistance est souple et moelleuse… le goût finement sucré avec un délicat arôme d’amandes fraîchement émondées.

Un biscuit ? Mieux que cela… une trouvaille !

Un macaron qui va devenir l’emblème de la ville de Boulay et l’une des spécialités les plus appréciées de la région.

Le secret de fabrication, jalousement préservé, sera alors transmis de génération en génération jusqu’en 1963, date à laquelle il est confié à la famille Alexandre.

Aujourd’hui encore, les macarons de Boulay sont confectionnés suivant la recette initiale : les amandes fraîches, le sucre et les blancs d’oeufs sont minutieusement dosés et les macarons toujours dressés à la cuillère dans la plus pure tradition artisanale.

Adresse :

- Macarons de Boulay 13 Rue St Avold 57220 BOULAY

12

clomiphenefr |
allopurinolfr |
Parler l'anglais en Martinique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Boite qui Mijote
| NON A LA MONARCHIE AU SENEG...
| Alain Daumer