Édouard III (1411 -1415)

 

 

D’après la monographie « Recherches sur les monnaies des comtes et ducs de Bar »
de Louis Félicien Joseph Caignart de Saulcy – Publication 1843

Henri, fils aîné de Robert, était marié et déjà père, lorsqu’il périt à Nicopolis. Il laissait un fils nommé Robert, auquel le duché de Bar devait échoir par succession directe. Mais le duc Robert, dans son testament, déclara qu’il entendait que sa couronne fût transmise à son fils Édouard, marquis de Pont-à-Mousson.

En 1408, ce jeune prince s’était vaillamment comporté à la bataille d’Othey, et il avait prêté une vigoureuse assistance à l’évêque de Liége, contre ses sujets révoltés.

En 1412, il fit une incursion sur les terres du duc de Lorraine, et en fut promptement repoussé avec perte.

Le 21 avril 1413, le duc Édouard, qui se trouvait à Paris, fut arrêté par les Cabochiens (*) qui l’enfermèrent au Louvre. Dans le mois d’août qui suivit, le dauphin lui fit rendre la liberté.

(*) Mouvement réformateur, issu d’un long processus de mécontentement contre les abus de l’administration, les appétits financiers de l’entourage royal et les excès de la cour de Charles VI et de ses proches.

Le 25 octobre 1415, le duc de Bar et Jean son frère, furent tués à Azincourt. Édouard avait épousé Blanche de Navarre, dont il n’eut point d’enfants. 

 

clomiphenefr |
allopurinolfr |
Parler l'anglais en Martinique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Boite qui Mijote
| NON A LA MONARCHIE AU SENEG...
| Alain Daumer