Robert Ier (1352 – 1411)

 

 

D’après la monographie « Recherches sur les monnaies des comtes et ducs de Bar »
de Louis Félicien Joseph Caignart de Saulcy – Publication 1843

Robert était encore mineur lorsqu’il monta sur le trône, à la place de son frère Édouard.

En 1354, l’empereur Charles IV érigea la seigneurie de Pont-à-Mousson en marquisat, et en 1355, le roi Jean érigea le comté de Bar en duché.

Les auteurs de « l’Art de vérifier les dates » font observer que c’est à faux que beaucoup d’auteurs ont attribué la création du duché de Bar à l’empereur Charles IV, puisque l’année suivante, ce monarque ne tenait encore aucun compte du titre de duc conféré à Robert par le roi de France.

En effet, les lettres impériales, datées du 21 décembre 1356, et confirmant les privilèges de Pont-à-Mousson, ne donnent à Robert, que les titres de comte de Bar et de marquis de Pont-à-Mousson.

En 1364, pendant la captivité du roi Jean, le duc Robert fut arrêté, près de Laon, par le sénéchal de Hainaut, qui le retint pendant quelque temps, et lui extorqua des serments et des traités contraires à la fidélité qu’il devait au roi son suzerain. Peu de temps après, le sénéchal fut effrayé de sa propre audace, probablement parce qu’il ne se sentit pas suffisamment appuyé par les ennemis de la France, qui s’indignèrent peut-être d’un acte aussi déloyal.

Ce qui est certain, c’est qu’il se hâta de rendre la liberté au duc de Bar, qu’il renonça à tous les engagements auxquels il avait forcé son prisonnier de souscrire, et que par l’entremise du comte de Flandre, il implora son pardon. Jean consentit à oublier la félonie du sénéchal de Hainaut, et les lettres de grâce qu’il lui accorda, sont datées de Londres.

Le 4 avril 1368, les Messins firent Robert prisonnier dans un combat qui eut lieu près de Ligny, et le 9 août 1370, ce prince se racheta au prix d’une très forte rançon.

En 1377, le duc Robert fit la guerre à Gobert d’Apremont, se saisit de sa personne, et en obtint la châtellenie de Dun.

En 1380, Robert, toujours fidèle à la France, suivit le roi Charles VI dans son expédition contre le duc de Gueldre.

Étant entré, en 1407, dans la ligue du duc d’Orléans contre Charles, duc de Lorraine, Robert fut défait à Champigneules, près Nancy.

Robert mourut en 1411.

Il avait épousé Marie de France, fille du roi Jean. Cette union fut célébrée le 4 juin 1364.

Robert eut plusieurs fils : d’abord Henri et Philippe, qui furent tués tous les deux à Nicopolis, en 1396, puis Édouard et Louis, qui lui succédèrent l’un après l’autre. 

 

clomiphenefr |
allopurinolfr |
Parler l'anglais en Martinique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Boite qui Mijote
| NON A LA MONARCHIE AU SENEG...
| Alain Daumer