Théodoric ou Thiérry II (1093 – 1104)

 

D’après la monographie « Recherches sur les monnaies des comtes et ducs de Bar »
de Louis Félicien Joseph Caignart de Saulcy – Publication 1843

Une charte de Saint-Gengoulf, datée de 1065, mentionne Théodoric avec son père Louis, auquel il succéda peu de temps après, dans ses comtés de Mousson et de Montbelliard. En 1093, la mort de la comtesse Sophie, sa mère, le mit en possession du comté de Bar.

Les savants auteurs de « l’Art de vérifier les dates » font observer que ce fut Théodoric II qui, le premier, porta sur son sceau deux bars adossés.

Il fonda le prieuré d’Amange qu’il donna, en 1102, à l’abbaye de Saint-Mihiel (cette donation fut confirmée depuis, en 1152, par son fils Etienne, évêque de Metz).

Théodoric mourut peu de temps après, et fut enterré dans la cathédrale d’Autun.

Il avait épousé, en 1076, Ermentrude, fille de Guillaume II de Bourgogne.

De cette princesse, qui lui survécut, il eut neuf enfants :
- Frédéric, l’aîné, comte de Montbelliard et de Ferrette, fut le chef de la maison de Ferrette
- Théodoric ou Thierry, second fils, continua la lignée de Montbelliard
- Renaud, troisième fils, continua la maison de Bar.

 

clomiphenefr |
allopurinolfr |
Parler l'anglais en Martinique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Boite qui Mijote
| NON A LA MONARCHIE AU SENEG...
| Alain Daumer