Le château de Gombervaux (55)

 

Le château de GombervauxBlason de VaucouleursLe château de Gombervaux

 

 

Classé aux Monuments Historiques depuis le 21/03/1994, le château de Gombervaux, situé au creux d’un vallon à quelques kilomètres de Vaucouleurs, est l’un des rares sites castraux du XIVe siècle à être encore en élévation en Lorraine.

Selon une tradition locale, Charlemagne y possédait un pavillon de chasse.

Le premier seigneur de Gombervaux cité dans un ouvrage (publication de Francis de Chanteau en 1883) est Geoffroy de Nancy, qui appartenait presque sûrement à la Maison de Nancy-Lenoncourt, sans qu’on puisse indiquer exactement de quelle manière il s’y rattachait. C’est Geoffroy qui fit construire le château de Gombervaux, qui devient poste frontière entre la France et l’Empire. En 1366, on y donnera un fastueux banquet en l’honneur de la signature du traité de Vaucouleurs, entre Charles V accompagné de Du Guesclin et les Ducs de Lorraine et de Bar.

En 1843, Gombervaux, délaissé, sera vendu à des propriétaires terriens. L’ensemble formait un carré renforcé à chaque angle par une tour ronde, et dominé par un imposant donjon-porche.

Depuis 1989, une association réhabilite ce château-fort.

 


Archive pour 31 octobre, 2010

Le château de Gombervaux (55)

 

Le château de GombervauxBlason de VaucouleursLe château de Gombervaux

 

 

Classé aux Monuments Historiques depuis le 21/03/1994, le château de Gombervaux, situé au creux d’un vallon à quelques kilomètres de Vaucouleurs, est l’un des rares sites castraux du XIVe siècle à être encore en élévation en Lorraine.

Selon une tradition locale, Charlemagne y possédait un pavillon de chasse.

Le premier seigneur de Gombervaux cité dans un ouvrage (publication de Francis de Chanteau en 1883) est Geoffroy de Nancy, qui appartenait presque sûrement à la Maison de Nancy-Lenoncourt, sans qu’on puisse indiquer exactement de quelle manière il s’y rattachait. C’est Geoffroy qui fit construire le château de Gombervaux, qui devient poste frontière entre la France et l’Empire. En 1366, on y donnera un fastueux banquet en l’honneur de la signature du traité de Vaucouleurs, entre Charles V accompagné de Du Guesclin et les Ducs de Lorraine et de Bar.

En 1843, Gombervaux, délaissé, sera vendu à des propriétaires terriens. L’ensemble formait un carré renforcé à chaque angle par une tour ronde, et dominé par un imposant donjon-porche.

Depuis 1989, une association réhabilite ce château-fort.

 

clomiphenefr |
allopurinolfr |
Parler l'anglais en Martinique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Boite qui Mijote
| NON A LA MONARCHIE AU SENEG...
| Alain Daumer